Actualités

L’OIF lance un appel à projets « Jumelage entre initiatives francophones de lutte contre la désinformation »

Avec un budget de 40 000 euros maximum par projets, l’OIF espère en financer 5 à 8 dans le but de favoriser la coopération entre initiatives

Un webinaire d’information sera organisé par ODIL et l’OIF pour présenter l’appel à projets et répondre aux questions le concernant le lundi 25 octobre 2020 à 15 heures, heure de Paris.

Inscription obligatoire par le formulaire en fin d’article

La lutte contre la désinformation est un sujet d’intérêt pour les Etats et gouvernements membres de la Francophonie : la Déclaration de Saint-Boniface (2006) condamne en effet « la désinformation et toute forme d’incitation à la haine et la violence » tandis que les Chefs d’État et de gouvernements soulignaient, à l’occasion du dernier Sommet d’Erevan, la nécessité de tenir compte de « la menace que représentent la désinformation ou les manipulations par production, rétention et déformation de l’information ».  

L’OIF se mobilise pour lutter contre la désinformation en organisant des événements de réflexions communes et transversales, et en rassemblant une quinzaine de structures francophones de vérifications des faits lors d’une première Rencontre francophone sur la vérification des faits (fact-checking). En 2020, l’OIF a souhaité apporter sa contribution en réponse à la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de covid-19. Elle a ainsi accompagné financièrement 30 initiatives francophones luttant contre les infox dans leurs pays respectifs à travers un mécanisme de soutien.  

La lutte contre la désinformation ne passe pas uniquement par les rédactions de vérification des faits : c’est un travail collaboratif auxquels participent chercheurs, développeurs, journalistes, citoyens et pédagogues.

L’OIF lance donc un appel à projet afin de faire travailler ensemble différents acteurs francophones de la lutte contre la désinformation. En menant un projet commun, ces initiatives pourront bénéficier d’un partage d’expertises, d’expériences et de bonnes pratiques permettant de renforcer leurs compétences.

Les projets de jumelage doivent permettre de faciliter le renforcement mutuel des compétences des initiatives en matière de capacité de vérification des faits (détection et analyse des cas de désinformation), d’éducation aux médias et à l’information (sensibilisation et vulgarisation auprès des publics, notamment jeunes) ainsi que d’analyse et de recherche (appliquée ou fondamentale) sur les phénomènes de désinformation.  

C’est pourquoi les projets de jumelage doivent impliquer au moins deux domaines de compétence dans la liste ci-dessous :

  • Les compétences en matière de vérification des faits et de techniques journalistiques au regard des standards développés dans le domaine ;
  • Les compétences en matière d’organisation et de méthodologie de travail au regard des standards existants ;
  • Les compétences en matière de mise en œuvre et d’usages d’outils permettant d’améliorer la lutte contre la désinformation, la vérification des faits, le travail collaboratif en ligne et hors ligne et la sécurité numérique ;
  • Les compétences en matière de communication et de développement de stratégies sur les réseaux sociaux pour une plus grande valorisation et visibilité des initiatives ;
  • Les compétences en matière de structuration et de développement des projets afin d’assurer leur pérennité, notamment financière (recherche et identification de modèles de financement, potentiels partenaires financiers, de soutiens et bases de montage de dossiers pour des projets, des subventions ou des financements) ;
  • Les compétences en matière de techniques de recherche en source ouverte (OSINT) ;
  • Les compétences en matière de vulgarisation des contenus permettant d’élargir ou cibler des audiences (éducation aux médias et à l’information, production de contenus audiovisuels en langues locales, etc.).
  • Les compétences en matière de rédaction et de publication de rapports d’analyse périodiques des phénomènes de désinformation au niveau local ou national.

Qui peut postuler ?

Les projets doivent être portés par un consortium composé de minimum deux entités issues de deux États membres, associés ou observateurs de l’OIF différents. Le consortium peut être composé d’initiatives de lutte contre la désinformation dont l’activité est la vérification de faits, l’éducation aux médias et à l’information, la recherche ou la création et l’implémentation d’outils servant à la lutte contre la désinformation.

Quelle subvention espérer ?

La subvention maximale allouée à un projet de jumelage sera de 40 000 €. L’OIF espère financer entre 5 et 8 projets de jumelage.

Jusqu’à quand postuler ?

Les projets doivent être rédigés en français selon le formulaire de candidature ci-dessous et envoyé au plus tard le 10 novembre 2021 à 23h59, heure de Paris à M. Bertrand LEVANT, Chef de projet « Lutte contre la désinformation » à la DAPG de l’OIF : bertrand.levant@francophonie.org 

Téléchargez les documents de candidature

Inscrivez-vous à notre séminaire en ligne d’information !

Afin de vous aider à comprendre les attendus de l’appel à projet, et à remplir le modèle de candidature associé, l’OIF et ODIL organisent une conférence en ligne le lundi 25 octobre à 15 heures, heure de Paris. D’une durée approximative d’une heure, cette conférence présentera les attendus de l’appel à projet et sera l’occasion de répondre à d’éventuelles questions le concernant.

Vous aussi, inscrivez votre initiative!

Rejoignez les membres de l’ODIL et l'opportunité de prendre connaissance des autres initiatives de vérification et pourquoi pas de nouer de nouveaux liens !

En savoir plus